Présentation

Siamese Cie est le nouveau nom artistique de Koen Augustijnen et de Rosalba Guerrero Torres. Cela fait plus de 20 ans que le duo fait partie du paysage belge et international de la danse. À l'avenir, ils souhaitent consolider cette histoire commune.
 


Siamese signifie dans leur contexte conjoint, fusion.
Le duo présentera des productions qui célèbrent la diversité et la variété en privilégiant la pollinisation croisée de différents genres, cultures, langues et traditions.
 


Gloed asbl est la structure qui soutient les projets artistiques que Koen Augustijnen et Rosalba Torres Guerrero pourront réaliser ensemble ou séparément. Gloed fourni le soutien et l'oxygène nécessaires pour concrétiser leur dialogue artistique.

Les deux chorégraphes de Siamese Cie sont artistes associés avec

La Comédie de Clermont-Ferrand - scène nationale,
pour la période de 2019-2021.

 
 

KOEN AUGUSTIJNEN

Né en 1967, Mechelen (BE)

 

Koen Augustijnen a étudié l’histoire à l’Université de Gand (1986-1988) et a suivi des ateliers de théâtre au conservatoire d’Anvers (1989), ainsi qu’auprès de Jan Decorte, à Bruxelles (1990). Il a suivi des ateliers de danse chez Wim Vandekeybus, Caro Lambert, Min Tanaka, Laurie Booth, Suzanne Linke, Francisco Camacho, Christine Quoiraud, Frank van de Ven et David Zambrano (1990-1999). Mais la plus grande partie de sa formation et de son expérience réside dans la mise en scène de pièces pour les Ballets C de la B.

 

ROSALBA TORRES GUERRERO

Parcours

Née en 1974, Genève (CH)

Sa formation de danseuse se fait au Conservatoire de Genève jusqu’à son entrée dans le CNDC l’Esquisse (Centre national de danse contemporaine) à Angers (France) où en dernière année, elle collabore à la création de Marguerites de l’oubli de Bernardo Montet, aux reprises de Visages de femmes de Dominique Dupuis et Les petites pièces de Berlin de Dominique Bagouet.

En 1995-96, elle commence sa carrière professionnelle chez Philippe Decouflé et sa compagnie DCA avec la création déjantée de Décodex.

Attirée par la danse-théâtre, elle intègre de 1997-98  la compagnie du Deutsches Nationaltheater de Weimar (Allemagne) sous la direction d’Ismaël Ivo et crée en autres Medeamaterial.

En 1997, elle revient en France avec la compagnie Keli pour Cinderella otherwise avec des danseurs indiens du sud Kerala.

Dans la même année, débute une longue aventure de presque 9 ans avec la compagnie Rosas d’Anne Teresa de Keersmaecker pour les créations I said I, In real time, April me, Bitches brew/Tacoma Narrows, Kassandra, Raga for a rainy season/Love supreme ainsi que les désormais célèbres Drumming et Rain sur des musiques de Steve Reich. S’ajoutent les pièces de répertoire Achterland, Woud, Mozart/Concert arias-un moto di gioia.